Mes conseils pour un long-courrier parfait

Mes conseils pour un long-courrier parfait

En avion j’adore admirer la vue par le hublot et passer des heures à regarder des films à bord, mais malgré tout un long-courrier est une étape fatigante. Etant donné qu’on est pas prêt de trouver le moyen de se téléporter, autant faire en sorte que ton vol soit le plus agréable possible. Voici quelques tips:

 

Choisir une tenue confortable et chaude

Tu liras souvent qu’il est mieux de porter des vêtements amples. Et c’est bien vrai, la pression peut te faire légèrement gonfler et ralentir ta circulation sanguine. Cela dit, pense surtout que tu vas passer plusieurs heures assis ou recroquevillé sur ton compagnon alors il faut que tu te sentes à l’aise.

Dans les avions, il fait souvent froid de plus tu seras immobile. Donc, je te conseille de prendre des manches longues ou une veste.

 

S’hydrater

L’air à l’intérieur de la cabine est très sec. Pense à t’hydrater en buvant de l’eau tout au long du vol. Pour ma part, j’emporte toujours dans mon bagage à main du baume à lèvre et une crème hydratante, je les applique sur mon visage au moins deux fois pendant le vol…. et ça fait vraiment du bien.

 

Choisir son siège

Evidement, les places les plus confortables sont les plus chères. Pour ma part j’essaie de choisir des sièges duo (car on voyage en couple). D’abord car ils sont près du hublot, mais surtout car j’ai mal vécu un long-courrier où la personne sentait très mauvais à coté de moi. En plus, tu ne seras pas dérangé ou tu ne dérangeras pas si tu veux te lever.

Au plus tu choisis ton siège tôt au plus tu auras le choix. Cependant, c’est payant la plupart du temps, quelques heures avant le vol tu peux souvent choisir gratuitement, cependant attends toi à ce que les meilleures places soient déjà prises.

 

Article Lié: Les indispensables dans mon bagage de cabine

 

Avoir ses accessoires de voyage

Dans un avion, rares sont ceux qui arrivent à bien dormir, le coussin de voyage pour moi fait vraiment la différence. Ce petit accessoire est THE indispensable. Je ne fais plus de long-courrier sans lui. Tu peux aussi penser aux boules quiès si tu es sensible au bruit. J’en emporte toujours au cas où les autres passagers sont bruyants: enfant qui pleure, personne qui parle fort. Ca ne me sert pas sur tous les vols, mais ça m’a été utile plus d’une fois. Quant au masque, la plupart des compagnies vous en offrent. Cependant, si tu voyages beaucoup, tu peux en acheter un plus confortable.

 

Prendre un petit somnifère

Avec le décalage horaire et l’excitation du voyage ce n’est pas toujours facile de s’endormir. Pour ma part, j’emporte toujours un somnifère que j’achète en pharmacie sans ordonnance. En fait, l’idée est de le prendre au moment opportun pour sentir le moins possible le décollage horaire. Quand je le choisis, je fais attention que ce soit bien sans accoutumance. Le mieux est de toujours demander conseil à ton pharmacien.

 

Lutter contre l’engourdissement

Rester assis trop longtemps peut vite devenir inconfortable. Les compagnies aériennes en sont conscientes et proposent des petits exercices disponibles en vidéo à faire sur ton siège. Aussi, pense à te lever et marcher un peu dans l’avion pour dégourdir tes jambes. Avant, j’avais honte mais aujourd’hui je fais même quelques étirements là où je trouve un peu de place (entre deux rangées, devant la sortie de secours). Ca fait vraiment du bien.

 

Si tu as aimé ce post, n’hésite pas à le partager où l’enregistrer sur Pinterest

Les long-courriers peuvent être des étapes très fatigantes, voici quelques tips pour y survivre.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *